Le cadeau des gens qui ne sont pas d’accord ✨

Le cadeau des gens qui ne sont pas d’accord ✨

On a tendance à se lier d’amitié avec des gens qui nous ressemblent, du moins des gens qui partagent nos valeurs et notre vision du monde.

On se crée une tribu, on a un sentiment d’appartenance, c’est sécurisant. On peut être nous-même et partager des moments de vie en toute simplicité et avec joie.

Dans ce contexte par contre, lorsque l’on échange sur un sujet, lorsque l’on débat, on crée ce que Jason Estes appelle une « echo chamber ». Comme on a tendance à discuter avec des gens qui nous ressemblent, on se renvoie des opinions très similaires, on se conforte dans notre vision du monde : on se retrouve dans une chambre de réverbération.

C’est agréable de voir que des gens partagent notre vision du monde, mais dans ce contexte il n’y a pas d’ouverture, d’expansion, d’évolution.

C’est le cadeau lorsque l’on croise quelqu’un qui n’est pas d’accord avec nous. Si on arrive à garder la discussion ouverte et une réelle curiosité de découvrir ce qui pousse l’autre à penser différemment, on a alors l’opportunité de challenger nos croyances, nos idées, notre vision du monde, et d’évoluer, de gagner en sagesse.

Il faut bien entendu ne pas essayer d’expliquer pourquoi nous on a raison, pourquoi nos arguments sont les meilleurs, pourquoi l’autre devrait adopter notre point de vue. Au contraire rester ouvert, expliquer pourquoi on pense comme ça et poser des questions à l’autre pour comprendre pourquoi lui pense différemment.

La posture qui permet ça est celle de chercher à comprendre la mécanique de pensée de l’autre, d’accepter son expérience et son opinion.

Comprendre, accepter, ne veut pas dire être d’accord.

On peut alors évoluer, se rendre compte qu’autre chose existe au-delà de la bulle qu’on s’était créé, on peut prendre ce qui nous parle dans le discours de l’autre et ajuster nos croyances et opinions.

Chaque rencontre est une occasion pour ouvrir sa vision des choses, pour apprendre à penser différemment, pour s’enrichir, pour élargir sa palette de compréhension.

Puis arrivent des discussions qui nous viennent nous toucher, qui déclenchent en nous une réaction émotionnelle. On est outré, on s’énerve. Il y a rupture et impossibilité de maintenir le dialogue.

On bascule dans le jugement et le rejet.

Si on arrive à prendre conscience qu’à ce moment-là c’est l’une de nos blessures non résolue qui est touchée, c’est un vrai cadeau pour aller explorer ce qui s’est réveillé et résoudre ce qui appelle à l’être.

Un exercice que j’aime faire de temps à autre, quand j’ai l’espace mental pour être touchée et manager ma réaction émotionnelle, c’est de regarder des vidéos de personnes avec qui je ne suis absolument pas d’accord.

Laissez-moi vous dire que c’est un exercice piquant !

Vous pouvez le faire avec des personnalités controversées, des politiques, ou toute personne qui vous laisse pantois tellement son discours est à l’antipode de ce que vous pensez et de vos valeurs.

Le but est de comprendre et d’accepter son opinion, rien de plus.

Car une fois que l’on comprend d’où viennent ses valeurs, on peut alors beaucoup plus facilement dire « oh, ok, c’est pas ce que je crois mais ok » au lieu de s’énerver et de penser que c’est un con fini.

Tout est sujet à cliver actuellement, tout est sujet à s’opposer les uns aux autres.

C’est au contraire le moment où on a le plus besoin d’apprendre à vivre ensemble.

On est pas du tout d’accord ? Ok, on peut en parler pour essayer de se comprendre, sans qu’il y ait besoin que l’un ou l’autre ne change d’avis. On peut aussi parler d’autre chose. Mais le lien est possible.

Ce qui aide à prendre du recul c’est de prendre conscience que nos points de vue dépendent de là où on a grandi, de ce qu’on a vécu, de ce que l’on n’a pas vécu, notre éducation, notre environnement. Si on avait grandi dans une autre famille, on aurait des croyances différentes. On peut donc lâcher l’arrogance de penser que notre vision du monde est LA vision du monde que tout le monde devrait adopter.

Et ça, c’est libérateur. Ça permet d’être plus en paix, à l’intérieur et avec les autres.

Est-ce qu’une rencontre vous a déjà permis d’éclater certaines croyances limitantes que vous aviez ?

Retour au blog

Laisser un commentaire